Des critères magiques


Dominique Souder

Le mathémagicien utilise parfois la divisibilité pour éblouir le spectateur. L'explication mathématique qui justifie la réussite des tours qui suivent est à chercher soi-même avant d'aller consulter les solutions. Épatez ainsi vos amis avec de la magie tout en faisant des maths !

 

Que ce soit en devinant une carte, un nombre ou en effectuant des opérations stupéfiantes, le magicien utilise chaque fois une astuce mathématique. À vous de jouer en trouvant le truc mathématique qui conduit à la réussite du magicien.

 

 

Dominique Souder présentant un tour de cartes basé sur la décomposition en base 2 des entiers.

 

 

La carte chercheuse

Le magicien dispose d’un jeu de trente-deux cartes et demande à un spectateur S de battre les cartes, puis de distribuer alternativement carte à carte, faces cachées, le jeu en deux paquets (qui feront donc seize cartes chacun). Le magicien invite S à choisir l’un des deux paquets, à le couper, à regarder et à mémoriser la carte supérieure de l’un de ses deux tas. La carte est laissée à sa place, face cachée, et les deux tas restent en place, séparés. Le magicien coupe maintenant l’autre paquet de seize cartes, et retourne l’une des cartes supérieures de ses deux tas ; on en voit la valeur. Il ramasse alors les quatre tas dans l’ordre suivant (mais sans faire de commentaire sur cette étape) : son tas où se trouve, en haut, sa carte visible V ; puis le tas du spectateur où ne se trouve pas ... Lire la suite gratuitement


références

• Dossier « La magie avec vos élèves ». Tangente Éducation 29, 2014.
• 80 petites expériences de maths magiques. Dominique Souder, Dunod, 2008.