Abonnez-vous

Épidémiologie

La transmission externe des microbes ou des virus tout comme la propagation interne de cellules malignes se fait selon des algorithmes dont la modélisation est régie par une branche des mathématiques : celle des systèmes dynamiques. Associés à la théorie des probabilités, les modèles ainsi construits permettent non seulement de prévoir l'évolution des maladies, mais aussi de prendre des décisions, tant en matière de choix individuel de la thérapie qu'en matière de politique publique, par exemple d'isolation ou de vaccination.

LES ARTICLES

En présence de ce qui semble être un début d'épidémie, comment prévoir son évolution et son extension géographique ? Des modèles mathématiques tentent de répondre à ces questions.


Le paludisme est un fléau qui fait encore de nos jours des ravages en Afrique. Ronald Ross en a découvert l'origine et a mis en place un modèle d'évolution du nombre de personnes infectées. L'arrivée du chikungunya sous nos latitudes renforcera-t-il l'intérêt qu'on lui porte ?


Comment modéliser mathématiquement l'interaction entre cellules cancéreuses et cellules immunitaires ? Un modèle, présenté ici, permet de mieux comprendre les mécanismes à l'origine de l'évasion de la thérapie par les cellules cancéreuses, et aide au développement de protocoles de traitement plus efficaces.


Dans le cas d'une maladie transmissible par des insectes, une campagne de soins ne s'avère pas nécessairement efficace à long terme, ainsi que va le montrer l'étude d'un cas particulier qui fait appel au concept mathématique de chaîne de Markov.


Au milieu du xviiie siècle, on comprit qu'une méthode préventive contre la variole consistait à l'inoculer à faible dose. Mais il y avait le risque de l'attraper au lieu d'en être immunisé. Daniel Bernoulli inventa le premier modèle mathématique permettant d'estimer les risques comparés des deux attitudes : accepter ou non cette inoculation.


En bref : Ils ont soigné et guéri grâce aux maths

Bertrand Hauchecorne

Formés aux mathématiques, deux personnalités novatrices les utilisent au service des soins médicaux. Giovanni Borelli développe une approche scientifique de la physiologie, Florence Nightingale modernise les soins infirmiers en s'appuyant sur des statistiques nouvelles.



En bref : Avancées de la médecine dans le monde arabo-musulman

Bertrand Hauchecorne

Trois grands penseurs du monde arabo-musulman ont révolutionné au Moyen-âge les connaissances et les pratiques médicales. Leur enseignement a influencé l'Occident, des siècles durant.



Les dernières publications POLE