Trophées Tangente 2021 : le palmarès


L'équipe des Trophées Tangente

Comme chaque année, la remise des Trophées Tangente est un temps fort de la diffusion des mathématiques et du rôle qu'y joue la littérature. Après l'épisode 2020 en distanciel, la cérémonie 2021 s'est déroulée physiquement le 16 décembre au musée des Arts et Métiers. Découverte des œuvres récompensées et de leurs auteurs.

Depuis 2009, les Trophées Tangente sont organisés par une association, le Club Tangente. Outre les Éditions POLE, plusieurs partenaires les soutiennent. Cette année, ce sont l’APMEP, la SMF et le site CultureMath.

Trois trophées ont été décernés en 2021 : le prix Tangente du livre et son petit frère, le prix Tangente des lycéens, ainsi que le prix du meilleur article.

Commençons par le plus connu et le plus ancien d’entre eux, le prix Tangente du livre.


Prix Tangente du livre : une récompense très attendue

Très attendu par les lecteurs de vulgarisation scientifique, mais aussi par les éditeurs, le prix Tangente du livre récompense chaque année un ouvrage « qui donne envie d’en savoir plus sur les mathématiques ».

Les livres parus entre le 1er janvier de l’année précédente et le 30 juin de l’année en cours ayant fait l’objet d’une note de lecture dans Tangente sont soumis au vote des internautes, qui désignent les cinq ouvrages que le jury a la lourde tâche de départager. 

Voici la liste des « nominés » 2021, avec le numéro de Tangente où est parue la note de lecture correspondante (à consulter sur tangente-mag.com) :

CQFD. Yan Pradeau, Flammarion, 2020 (voir TG197) ;

Touché en plein Caire. Moquaden Shomiti, Le lys bleu, 2021 (voir TG198) ;

Les maths font leur cinéma. Jérôme Cottanceau, Dunod, 2021 (voir TG198) ;

La petite histoire des flocons de neiges. Étienne Ghys, Odile Jacob, 2021 (voir TG199) ;

Pythagore en Inde. Pierre Brémaud, Cassini, 2020 (voir TG199).

Le prix Tangente 2021 a été décerné à Jérôme Cottanceau pour son livre Les Maths font leur cinéma, de Will Hunting à Imitation Game paru aux Éditions Dunod.

Cet ouvrage présente quatorze films emblématiques sortis entre 1997 et 2017, choisis pour leur évocation des mathématiques. Pour chacun d’eux, après un bref résumé, l’auteur détaille les liens qu’il a avec les mathématiques et en profite pour expliquer et approfondir le concept effleuré à l’écran dans le film. Sont abordés également les aspects techniques de la réalisation et le travail des conseillers scientifiques, généralement des grands noms de la recherche, qui ont participé à l’écriture ou au tournage, l’analyse allant jusqu’à décortiquer les annotations présentes sur les tableaux en arrière-plan des scènes d’enseignement. Le jury, composé de personnalités mathématiques ainsi que d’une représentante des bibliothèques et du vainqueur de l’année précédente (Manu Houdart), a apprécié le côté grand public du livre, s’appuyant sur le cinéma pour vulgariser les mathématiques. L’ouvrage, qui évite le catalogue, donne une vision approfondie de chaque film qu’on a envie de voir ou de revoir sous ce nouvel éclairage mathématique. Le jury attend avec impatience le second volume, en espérant qu’il soit en couleur. Il le mérite !

 

 

Jérôme Cottanceau, blogger, YouTuber et écrivain

Jérôme Cottanceau, alias El Jj, est professeur de mathématiques dans un lycée vendéen. Il est présent sur Internet via le blog « Choux Romanesco, Vache qui rit et intégrales curvilignes », ouvert en novembre 2006 alors qu’il était étudiant en deuxième année de licence. Son objectif : consigner toutes les curiosités mathématiques découvertes par-ci et par-là. Une réussite !

 

 

En novembre 2014, il ouvre sa chaîne YouTube, dans le prolongement de son blog. Il écrit son premier livre en 2016, Le Choix du meilleur urinoir (Belin), puis, en janvier 2021, le livre qui lui vaut le prix Tangente, Les Maths font leur cinéma.

Le trophée qui lui est attribué est Module Alpha, une sculpture de l’artiste Ulysse Lacoste, dont une version mobile géante est hébergée sur le parvis de la cathédrale d’Évreux (Eure). L’éditeur du livre, Dunod, gagne quant à lui une page de publicité dans Tangente.

 

L’œuvre décernée au vainqueur du prix Tangente du livre.

 

 

Deux mentions du prix Tangente du livre ont de plus été attribuées. Les diplômes associés ont été réalisés par l’artiste Sellig Zed.

 

 

Pythagore en Inde (Cassini), écrit par Pierre Brémaud, professeur émérite de l’École polytechnique fédérale de Lausanne et auteur de livres d’enseignement et de recherche (en particulier sur les probabilités et les processus stochastiques) ainsi que du Dossier Pythagore en 2010 (Ellipses). Son livre est un essai d’histoire des maths qui se propose, avec beaucoup d’érudition, de restituer l’origine du fameux théorème de l’hypoténuse. Le jury a apprécié l’accessibilité de ce livre très bien documenté qui ouvre d’intéressantes perspectives et montre les pythagoriciens sous un jour nouveau. L’objectif de l’auteur, mettre la lecture de propos pointus d’histoire des maths à la portée de tous, est atteint. Le livre se lit avec plaisir, autant pour le style que pour la richesse des idées.

 

 

L’autre mention, La Petite Histoire des flocons de neige, est un court texte accompagné d’une belle iconographie qui fait rêver. Dans ce livre plein de poésie sorti aux Éditions Odile Jacob, Étienne Ghys, célèbre mathématicien et secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences depuis 2018, prend son lecteur par la main et lui montre qu’on peut s’intéresser de façon scientifique à ce sujet universel. Le jury a beaucoup aimé sa manière particulièrement limpide de traiter de cristallographie.

 

Prix Tangente des lycéens : un succès grandissant

Avec toujours plus de succès d’année en année, le prix Tangente des lycéens (PTL) est devenu une étape incontournable de l’alliance entre mathématiques et littérature.

De plus en plus d’établissements et d’élèves y participent chaque année. Ainsi, la session 2022 est actuellement en cours dans plus de quarante lycées et concerne près de six cents élèves participants. Les modalités d’organisation sont propres aux établissements : clubs de lecture, projets interdisciplinaires, rédactions de critiques, déjeuners littéraires, rencontres avec des écrivains…

Rappelons le principe : les élèves lisent durant l’année scolaire une sélection de dix ouvrages de culture mathématique et élisent leur favori. Les résultats sont ensuite communiqués à l’équipe organisatrice du Club Tangente, qui en fait la synthèse et annonce le vainqueur.

La sélection comprend, chaque année, des livres de types variés (romans, essais, bandes dessinées, biographies…) sur des sujets en rapport avec les mathématiques (voir en encadré la sélection 2021, dont la remise des prix a eu lieu le 16 décembre). L’objectif étant de faire découvrir aux élèves une autre facette des mathématiques.

 

La gravure signée Patrice Jeener.

 

 

Les dix livres de la sélection 2021 du prix Tangente des lycéens

Vous trouverez entre parenthèses le numéro de Tangente où est parue la note de lecture correspondante.

200 anecdotes savoureuses sur les mathématiciens. Bertrand Hauchecorne, Ellipses, 2019 (TG192) ;

Ada. Antoine Bello, Gallimard, 2016 (TG190) ;

Combien de pas jusqu’à la Lune. Carole Trébor, Albin Michel, 2019 (TG191) ;

Intelligences artificielles. FibreTigre, Héloïse Chochois, Arnold Zephir, Delcourt, 2019 (TG195) ;

Je n’ai pas le temps. Jacques Cassabois, HLAB, 2019 (TG192) ;

La déesse des petites victoires. Yannick Grannec, Anne Carrière, 2012 (BibTG 49) ;

Le théorème funeste. Alexandre Kha, Tanibis, 2019 (TG189) ;

Very Math Trip. Manu Houdart, Flammarion, 2019 (TG192) ;

Voltaire très amoureux. Clément Oubrerie, Les Arènes, 2019 (TG191) ;

Vous aimez les maths sans le savoir. Antoine Houlou-Garcia, Belin, 2020 (TG193).

 

Le prix Tangente des lycéens 2021, sur lequel les lycéens se sont penchés durant l’année scolaire 2020-2021, a été décerné à Combien de pas jusqu’à la Lune, livre de Carole Trébor paru aux Éditions Albin Michel.

 

 

Ce roman biographique, écrit en 2019, évoque la vie de la mathématicienne et ingénieure spatiale Katherine Johnson, connue grâce au film Les Figures de l’ombre (Theodore Melfi, 2016), et décédée en 2020 à l’âge de 102 ans. Très admiratifs du parcours de l’héroïne du livre, les élèves ont beaucoup apprécié le fait de suivre une histoire vraie, qui, de plus, fait écho à des problématiques contemporaines (parcours des femmes, place des minorités, discrimination…).

 

 

Historienne de formation, Carole Trébor est une écrivaine spécialisée dans la littérature pour la jeunesse. Elle a également réalisé des émissions et des séries, en particulier sur Arte et France 5. Elle vient de publier le premier tome d’une série historique, « Jeanne, la fille du docteur Loiseau » (Albin Michel Jeunesse). L’œuvre d’art mathématique qui lui a été décernée est la gravure Coquillages, également appelée Nature et mathématiques, signée Patrice Jeener.

Mieux comprendre l’intelligence artificielle et ses conséquences est un sujet qui intéresse aussi beaucoup les jeunes, comme le montre le choix des deux ouvrages mentions du prix Tangente des lycéens.

Le premier, Ada est un roman d’Antoine Bello, un écrivain connu depuis son premier livre en 1996. Installé aux États-Unis, arrière-petit neveu de Marcel Aymé, il a imaginé cette fois une histoire qui tourne autour d’une intelligence artificielle chargée d’écrire des romans d’amour qui a… disparu d’un laboratoire de recherche. Un livre qui interroge sur les rapports entre IA et créativité.

 

 

La seconde mention a été attribuée à Intelligences artificielles, une bande dessinée parue chez Dupuis qui avait déjà remporté une mention au prix Tangente 2020. Elle met en scène l’IA Yuri et ses créateurs, abordant les questions sociétales et éthiques que pose l’emploi de l’IA dans nos vies. Ses auteurs : Héloïse Chochois, Arnold Zéphir et FibreTigre, qui avait participé il y a quelques années au prix Tangente du meilleur article.

 

Meilleur article : Isabelle Santos

Parlons justement du Prix du meilleur article, décerné à un auteur non professionnel, qui a pour objectif de présenter, via un texte inédit et récemment écrit, accessible au plus grand nombre, un sujet lié aux mathématiques ou à leur implication dans un autre domaine sous une forme attractive pour un vaste public. Le Club Tangente attribue ce prix dans le cadre d’un partenariat avec CultureMath, l’APMEP et la SMF.

Depuis sa création, les lauréats remportent une œuvre d’art photographique et mathématique signée Denise Demaret-Pranville, qui change chaque année. Ci-contre, le trophée 2021, intitulé Escalier eschérien à Rodez.

 

 

Mais, plus encore, les lauréats ont aussi le privilège de voir leur article publié, non seulement dans un prochain numéro ou hors-série de Tangente, mais également sur les supports de communication des partenaires. 

En y participant, vous vous découvrirez peut-être une vocation : plusieurs des lauréats des années précédentes sont aujourd’hui des auteurs réguliers de Tangente. En effet, Fabien Aoustin, que nos lecteurs connaissent bien désormais, a commencé sa carrière d’auteur dans nos colonnes... en concourant au prix du meilleur article ! On retrouve également occasionnellement des articles signés Christian Laforest ou Antoine Rolland ; eux aussi ont remporté le prix du meilleur article organisé par le Club Tangente.

 

L’heureuse gagnante 2021 est une Toulousaine, Isabelle Santos, chercheuse en mathématiques appliquées à l’astrophysique.

 

 

 

Son texte, issu de son blog (« Le blog du moutmout », https://blog.isabelle-santos.space) a pour titre Mesurer les distances dans le système solaire. Elle y décrit de manière claire comment les savants de l’Antiquité ont inventé des méthodes astucieuses, basées sur les propriétés simples de géométrie et de trigonométrie, pour calculer le rayon de la Terre ou encore la distance de la Terre à la Lune et au Soleil. L’article se termine aux XVIIe et XVIIIe siècles, alors que le système héliocentrique était accepté par tous avec des calculs sur les distances des planètes. Le style accessible de cet article permettra à un large public de comprendre ce domaine fascinant qu’est le mouvement des astres du système solaire.

 

Un nouveau Trophée Tangente : le prix Affaire de logique

Comme certains de nos lecteurs l’ont remarqué, le prix Bernard-Novelli a été interrompu. Le nombre de collégiens et lycéens candidats, devenu trop faible en 2020, a contraint le Club Tangente à le suspendre. 

Mais, un autre défi a été lancé en 2021 : le concours de création de problèmes. Il a obtenu un grand succès, au point qu’à partir de 2022, il sera organisé dans le cadre des Trophées Tangente sous le nom de « prix Affaire de logique ». Le règlement sera publié en mars 2022 avec l’appel à candidatures, mais vous pouvez d’ores et déjà commencer à imaginer le problème inédit qui fera de vous l’un des lauréats !

La belle aventure des Trophées Tangente continue.