Abonnez-vous

Mathématiques et espionnage

On est parfois surpris de l'apprendre, mais les agences de renseignement emploient beaucoup de mathématiciens. À telle échelle qu'elles sont sans doute les premiers employeurs pour la profession ! L'utilité de la cryptologie pour chiffrer ou pour décrypter les messages confidentiels n'est plus à établir. Mais dans un monde de l'information submergé de données numériques qui circulent (trop ?) librement, la sécurisation des transactions, la recherche du « bon » fichier deviennent des enjeux hautement stratégiques. Combinatoire, probabilités, statistiques, analyse de données… sont devenues indispensables et ne feront que se développer. Vous voulez être espion, devenir la prochaine Matha (sic.) Hari ? Vous savez ce qu'il vous reste à faire !

LES ARTICLES

Dans l'histoire, le décryptement de messages chiffrés a eu un rôle important… mais souvent négligé. De la première bataille gagnée grâce à la seule arme du chiffre au décryptement d'Enigma, les exemples sont nombreux mais souvent dissimulés. C'est toujours le cas aujourd'hui.


Le rêve de l'espion serait que sa cible, la personne espionnée, ait sur soi : un micro, une caméra et se localise. En fait, ce n'est plus un rêve : tout un chacun possède aujourd'hui un smartphone, avec un micro, une caméra et un GPS. La vie de l'espion est devenue si facile…


De Dupont00 à 2r67W@SBZX2!r9, nous utilisons tous des mots de passe, et leur complexité apparente est le plus souvent trompeuse. Si nos mots de passe actuels sont si peu efficaces, comment pouvons-nous donc garantir la sécurité de nos données et de notre vie privée ?


Dans l'imaginaire populaire, les services de renseignements sont peuplés de barbouzes musclés, pas vraiment d'intellectuels raffinés, et surtout pas d'informaticiens derrière un écran ou de mathématiciens dûment formés et diplômés. Dans la réalité, c'est exactement le contraire !


Alors que la cryptographie oeuvre à rendre inintelligible une information, le but de la stéganographie est de masquer l'existence même de cette information. L'idée est de dissimuler la présence de cette information à l'intérieur d'un dessin, d'une image, d'un texte ou d'un son.


Les dernières publications POLE