Abonnez-vous

Avancées de la médecine dans le monde arabo-musulman


Bertrand Hauchecorne

Trois grands penseurs du monde arabo-musulman ont révolutionné au Moyen-âge les connaissances et les pratiques médicales. Leur enseignement a influencé l'Occident, des siècles durant.


Rhazès

Abou Bakr Mohammad ibn Zakariya ar-Razi, connu en France sous le nom de Rhazès, est né en 865 à Ray, ville proche de l'actuelle Téhéran. De langue persane, il écrira toute son œuvre en arabe. D'abord musicien, il s'intéresse très vite à l'alchimie, la philosophie, les mathématiques et l'astronomie. Il affirme en particulier que la terre est ronde, idée qui était très loin d'être acceptée par tous à l'époque. Atteint d'une maladie des yeux, il se tourne vers la médecine après 30 ans et se plonge dans les œuvres de Galien et d'Hippocrate. On le charge alors de la direction d'un hôpital, et c'est de manière très rationnelle qu'il le dirige en insistant sur l'importance de la prévention et de la diététique. Il explique l'importance d'observer de manière précise les symptômes et d'en déduire le bon diagnostic grâce aux connaissances théoriques qu'il a établies. Le premier, il remarque que certains dérèglements ont des origines psychosomatiques. Rhazès est surtout connu pour avoir développé la pharmacologie en tant que discipline inhérente à la médecine et il est sans doute le premier à introduire des éléments chimiques comme médicaments. Son influence dans ... Lire la suite