Les objets de santé connectés


Hervé Lehning

Les objets connectés surveillant notre santé et permettant aux médecins d'intervenir avant même que le mal ne se déclare semblent l'avenir de la médecine ; pourtant ils posent d'importants problèmes de sécurité : via des smartphones, ils communiquent par Internet, un espace où les hackers prospèrent…

Les applications connectées à visées médicales se comptent actuellement par dizaines de milliers. Ils vont du pur gadget aux objets réellement utiles. L'objet le plus courant semble être le bracelet d'activité que portent les joggers. Il analyse leurs données personnelles, comme le nombre de pas effectués mais aussi pouls et les envoient vers leur smartphone où une application calcule un certain nombre de renseignements, comme le nombre de calories brûlées. Dans cet esprit, on trouve aussi des « fourchettes connectées » pour surveiller les régimes alimentaires, ces dernières étant en relation avec des balances tout aussi connectées. De même, une brosse à dents connectée peut contrôler que son utilisateur se brosse correctement les dents et prévenir l'apparition de caries ou de tartre. Elle peut également envoyer vers le dentiste les informations sur le brossage.

Les objets de santé connectés collectent encore d'autres données, comme la température, le rythme cardiaque et toutes sortes de résultats d'analyses. 


Un usage positif pour les maladies chroniques

Que faire de toutes ces données ? Quel est leur statut ? Et d'abord, quelle est leur pertinence, alors que, pour l'instant, il n'existe ni label, ni contrôle ... Lire la suite