Etymologies croisées


Bertrand Hauchecorne

Les termes médicaux sont pour la plupart d'origine grecque, parfois latine. Et si en maths on rechigne parfois à avoir recours aux langues anciennes, certains domaines y ont puisé du vocabulaire. Voilà qui explique que l'on retrouve des racines communes dans ces deux disciplines.

Pronostic et diagnostic 

Les deux termes pronostic et diagnostic nous viennent du grec ancien et sont construits de manière analogue. L'adverbe et préposition grec pro possède tant un sens spatial que temporel où il marque l'antériorité. Le préfixe dia, que l'on retrouve dans diagonale mais aussi dans diabète et dialyse, signifie à l'origine en divisant et par extension à travers

La seconde partie de ces termes nous vient de l'adjectif grec gnôstikos qui qualifie l'action de connaître. Mais pourquoi l'écriture diverge-t-elle entre ces deux mots ? Pronostic est un emprunt, via le latin, introduit en ancien français vers la fin du XIIIe siècle, tandis que diagnostic provient directement du grec et n'apparaît que quatre siècles plus tard dans notre langue. 

Ces deux termes avaient en tout premier un sens purement médical. Hippocrate avait lui-même rédigé un ouvrage nommé ta prognostika, ouvrant la voie à l'évaluation de l'évolution d'une maladie et à ses chances de guérison. De nos jours, ce sont par des méthodes statistiques sur des patients atteints préalablement des mêmes symptômes, que l'on détermine un pronostic. Le diagnostic précède évidemment le pronostic. 

Ces deux termes sont entrés à présent dans le vocabulaire courant mais le premier reste néanmoins plus recherché, ... Lire la suite