Abonnez-vous

Statistiques et médecine, un mariage de raison

L'art de guérir n'est pas une science exacte : un traitement identique, curatif ou préventif, appliqué à plusieurs groupes d'individus malades ou sains, donne souvent des résultats paradoxaux, vu l'étonnante variété du vivant. Que ce soit pour comparer les effets de médicaments différents ou de placebos, pour déterminer un indice de masse corporelle idéal ou pour quantifier la fiabilité d'un test de dépistage, le recours aux raisonnements statistiques et probabilistes se révèle indispensable en médecine.

LES ARTICLES

Le choix du traitement optimal face à un type de pathologie est délicat. Plusieurs facteurs entrent en jeu. Les méthodes statistiques peuvent aider à affirmer l'efficacité d'un traitement ou à en comparer plusieurs. L'utilisation de placebos y joue un rôle important.


La statistique (tout comme la théorie des probabilités) est un domaine fascinant regorgeant de paradoxes. Ces anomalies sont le plus souvent anodines et sans conséquence. Elles deviennent cependant dangereuses quand la recherche médicale ou les praticiens, trébuchant sur la logique statistique, sont conduits à prendre des décisions risquées sur la base d'intuitions trompeuses...


Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, un indicateur du poids "idéal" pour une bonne santé est fourni par l'indice de Quetelet, encore appelé indice de masse corporelle et noté IMC. Pourquoi utilise-t-on cet indice et comment Quetelet l'a-t-il élaboré ?


Le théorème de Bayes, qui concerne les probabilités conditionnelles, offre au médecin de nombreuses applications en tant qu'outil d'aide au diagnostic et au pronostic.


Odds ratio : les risques relatifs

Adelin Albert et Jacques Bair
Dans le domaine de la santé, on se pose souvent la question de savoir s'il existe une association entre un facteur de risque comme le diabète et une maladie comme la cataracte. Ce type de questions peut être abordé au moyen d'un concept mathématique : l'odds ratio.


En bref : La saga des courbes médicales (1)

A. Albert, J. Bair, D. Justens

Des courbes pour visualiser des données médicales.



Les dernières publications POLE